Devenir animateur radio

Les voix de radio sont souvent légendaires, elles nous accompagnent à tout moment de la journée. Un animateur radio, en plus d’être une voix, est aussi l’incarnation de l’info, de son émission. Il est spontané, organisé, minutieux dans ses préparatifs de l’émission. Son but : capter les auditeurs, et les fidéliser.

Contrairement, aux idées reçues, devenir animateur radio demande des compétences techniques liées au métier de journaliste. Il coordonne, la musique, l’information et l’intervention des auditeurs sur une tranche horaire. Il est celui qui apporte à la station le succès qu’elle attend.

Les missions de l’animateur en radio

M1 Journaliste Radio et Télévision

Derrière son micro, l’animateur radio doit divertir et informer le public. Il imagine et conçoit le programme, en définit le contenu, en accord avec la ligne éditoriale de son antenne. Pendant l’émission, à lui d’animer les débats, d’interviewer ses invités, d’annoncer les titres musicaux, de faire participer les auditeurs…

Quel que soit le genre de son émission (information, divertissement, magazine culturel), l’animateur radio la prépare dans les moindres détails, surtout si elle est présentée en direct. Pour parer l’imprévu, il s’imprègne des sujets qu’il traite, en se documentant et en rencontrant les éventuels intervenants. Il doit également rédiger ses textes de présentation, ses interviews ou ses transitions : tout est étudié et minuté. Devenir animateur radio demande de la rigueur et la méthodologie.

L’animateur radio cherche sans cesse à faire croître son audience. À lui de trouver la bonne formule pour rythmer l’émission, faire parler ses invités, ajouter de l’inattendu, et ainsi attirer et fidéliser son public. Devenir animateur radio nécessite donc un excellent relationnel et de l’empathie.

La première des qualités pour devenir animateur radio est d’être un bon orateur. La diction doit être irréprochable, en particulier dans le cas d’interventions en direct. Par ailleurs, le journaliste radio se doit d’être curieux et organisé. Il doit synthétiser efficacement les informations pour mieux retranscrire l’actualité à ses auditeurs. Pour devenir un bon animateur radio, il faut par ailleurs être réactif, disposer d’une bonne capacité de rédaction, et comprendre rapidement les enjeux d’un sujet. En radio, on dispose d’une minute pour raconter les choses ; il faut donc être concis et pertinent. C’est une véritable prouesse.

Animateur radio et le salaire

Le salaire de l’animateur radio varie en fonction de son ancienneté, la région où il travaille ainsi que la station de radio qui l’emploie. Les juniors à la fin de leurs études commencent généralement au Smic horaire net. Toutefois, les évolutions salariales peuvent aller vite en début de carrière et continuer à augmenter en fonction des opportunités et de la notoriété acquise.

Les formations Animateur Radio de l’IEJ

Dès la première année de votre Bachelor, l’IEJ vous fait découvrir le média radio : vous apprendrez les rudiments du métier comme placer votre voix, monter vos émissions grâce à des logiciels audio professionnels, capturer et mixer le son. Chaque année est rythmée par des périodes intensives d’immersion professionnelles s’appuyant notamment sur les moyens techniques disponibles à l’école (matériel de reportage, régies techniques, studio radio), mais aussi sur les stages au sein des rédactions de grands groupes médias.

Les 3 années de Bachelor permettent ainsi d’acquérir les compétences techniques et les bases du savoir-faire pour devenir animateur radio.

Au terme de votre Bachelor, pour devenir un animateur radio professionnel, l’IEJ Paris vous propose un M1 spécialisé Radio/TV, animé par des journalistes reconnus, et offrant une formation en Contrat de professionnalisation au sein de grandes rédactions.

Découvrez également nos autres Masters 1 au sein de IEJ :

JE M'INSCRIS ! >